Nous voulons opérer à une introduction massive des TIC dans le secteur agricole. Le projet va veiller dans un premier temps au niveau de la collectivité que le téléphone arrive dans ces zones rurales. En plus, du téléphone mobile on va veiller à ce que l’internet arrive dans ces régions-là. Pour que, une fois, ces deux composantes établies, les paysans puissent recevoir en ligne des services. Des E-service qui vont concerner les prix des produits, la météo, les informations sur le sol, sur les marchés, en un mot les informations qui les concernent directement. Et de disposer des informations dont ils ont besoin en temps réel.
M. Danon Henri, coordonnateur du PSNDEA