Dans le cadre de la mise à jour du manuel d’opérations pour l’usage de fonds publics dans le cadre du déploiement d’infrastructures d’accès de télécommunications dans les zones rurales, le Projet de Solutions Numériques pour le Désenclavement des Zones Rurales et l’e-Agriculture (PSNDEA) a réuni les opérateurs de téléphonie mobile et les parties prenantes concernées du Projet, à la faveur d’un atelier qui s’est tenu les 09 et 10 mai 2019 à Grand-Bassam.

 

Cet atelier avait pour objectif général d’explorer, avec les opérateurs de téléphonie mobile, les meilleures pistes pour l’usage de fonds publics dans le cadre du déploiement d’infrastructures d’accès de télécommunications dans les zones rurales. Les négociations avaient été conduites, sur la base de la première version du manuel d’opération, par le ministère de l’Economie Numérique et de la Poste (MENUP) et le régulateur du secteur, l’ARTCI Le consultant international, Vincent ROGER-MACHART, recruté à cet effet par la coordination du projet, a joué le rôle important de facilitateur et de conseiller.

Après l’ouverture de l’atelier par M. Henri DANON, Coordonnateur du PSNDEA et la présentation du programme par M. SI Benoît, Coordonnateur de la Composante 1, le consultant a présenté l’ensemble des modalités de mise en œuvre pour chaque partie : opérateurs de téléphonie mobile et Etat de Côte d’Ivoire.
Le consultant, au cours de sa présentation a fait des propositions quant aux charges de chaque partie. Suite à ses propositions, chaque groupe s’est réuni afin d’étudier les propositions.
Ainsi les opérateurs de téléphonie mobile, acteurs principaux de la mise en œuvre de cette composante, ont à leur tour fait une liste de propositions qui faciliteraient l’exécution des tâches qui leurs sont dévolues.
Il ressort donc de cet atelier que les propositions des opérateurs seront analysées et un prochain RDV est pris pour la finalisation des discussions.

Rappelons que l’objectif du PSNDEA est de rendre efficiente la réforme du secteur agricole par le moyen des TIC en améliorant l’accès aux services numériques dans les zones rurales, afin d’accroître la productivité́ agricole et l’accès au marché́ ainsi que les revenus des populations et communautés vivant dans ces zones.
Ce sont 10 régions qui sont concernées par l’exécution du Projet :
La Bagoué
Le Boukani
Le Folon
Le Gôh
Le Haut-Sassandra
Le Kabadougou
Le Loh-Djiboua
La Marahoué
Le Poro
Le Tchologo.